Guide Renault 4 1961-1993

La « 4L »,  nouveau phénomène de mode. Ce qui n’était qu’un frémissement en 2017 s’est transformé en confirmation en 2019 et va aller crescendo dans les mois à venir : la Renault 4 est devenue un phénomène de mode. Aucun doute là-dessus. Pour le moment, les prix sont stables, mais une chose est certaine : ils ne baisseront plus. Depuis 2015, on peut considérer qu’ils sont montés de 5 % par an sans discontinuer. Il est encore possible d’acquérir une « 4L » très correcte aux alentours de 4 500 euros, mais il n’y a pas de temps à perdre. Cette petite voiture vivait dans l’ombre de la 2 CV Citroën depuis des décennies. Les amateurs faisaient peu de cas d’elle, lui accordaient une importance secondaire, la trouvaient «marrante», «pas jolie, mais sympa avec son côté camionnette». Cette époque est révolue. Désormais, rouler en «4L» est devenu férocement « tendance ». Il était temps.

Celle qui reste la deuxième voiture la plus fabriquée de toute l’histoire automobile française avec plus de 8,1 millions d’exemplaires (de peu derrière la Peugeot 206) méritait ce retour en grâce. Le Guide Renault 4 permet de se frayer un chemin à travers une carrière s’étalant sur 32 ans (la plus longue de toutes les voitures françaises : encore un record !), de naviguer dans une histoire commencée au Salon de Paris d’octobre 1961. Moderne et fonctionnelle, confortable et lumineuse, rapide et incassable, la R4 s’imposa dès sa première année complète de commercialisation – 1962 – comme un miracle industriel. Elle réussit ce que personne ne croyait possible : devenir la voiture préférée des Français. La 2 CV se vit reléguer à la deuxième place, ce qui ne l’empêcha pas d’accomplir un parcours spectaculaire. Arrivée sur le marché treize ans après la Petite Citroën, la « 4L » lui assena un coup de vieux dont elle ne se remit jamais vraiment.

Chaque année, Renault faisait évoluer son modèle vedette. La lecture de ce guide vous apprendra que tous les millésimes ne furent pas égaux. Comme avec les vins, il y eut les « bonnes » et les « moins bonnes » années, celles des détails superficiels et celles des évolutions profondes. Fondamentalement, rien n’a changé entre la première R4 sortie des chaînes de Billancourt et la dernière Renault 4 fabriquée en Slovénie. Rien… et tout. Moteur plus puissant, boîte synchronisée, calandre, tableau de bord, freinage… Le modèle évolua jusqu’en 1993, sans jamais perdre son âme. Il fédère aujourd’hui des milliers de passionnés dans le monde. Bienvenue dans l’univers magique de la « 4L ».

Philippe Hazan, rédacteur en chef

Le Guide Renault 4 (1961-1993) est disponible chez votre kiosquier depuis le 15 janvier 2020. Vous pouvez aussi le commander en ligne en version papier sur la boutique officielle de 4L magazine